Projet Métro d’Abidjan : La France apporte un appui de plus de 163 milliards FCFA à la Côte d’Ivoire

 

Les lignes bougent au niveau du projet Métro d’Abidjan. La France vient d’octroyer un prêt de 250 millions d’euros environ 163.989.250.000 FCFA à la Côte d’Ivoire pour le financement du projet du Métro d’Abidjan. Ce, en vue de fluidifier le transport urbain à Abidjan.

A cet effet, le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, représentant la partie ivoirienne et le ministre français, délégué au Commerce extérieur, M. Olivier Becht pour le compte de la France, ont procédé à la signature dudit accord, ce vendredi 28 octobre 2022, à la salle de réunion du Ministère sise au 19è étage de l’Immeuble Sciam-Plateau. Etaient présents à cette cérémonie, notamment, l’ambassadeur de la France en Côte d’Ivoire, S.E.M. Jean Christophe Belliard, le Directeur général du Trésor français, M. Stéphane Tabarié, le Directeur de Cabinet adjoint du ministre Adama Coulibaly, M. Vassogbo Bamba et le Directeur général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. Assahoré Konan Jacques.

Au terme de cette signature, le ministre français, délégué au Commerce extérieur, M. Olivier Becht, a indiqué que ce projet du Métro d’Abidjan est un projet majeur pour le District d’Abidjan et permettra de désengorger la ville de ses embouteillages de voitures tout en facilitant également le transport des habitants dans un équipement neuf.

A l’en croire, le projet devrait démarrer l’année prochaine. « Il y a beaucoup de travaux à faire, des voies à déplacer par rapport aux voies existantes. C’est un projet qui nécessite de poser de nouvelles voies, construire de nouvelles gares ainsi que de mettre un nouveau matériel et une nouvelle rame de métro », a-t-il confié.

Pour sa part, le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly s’est dit satisfait de la présente signature. Il a réitéré que le gouvernement ivoirien a manifesté son engagement à travers la libération des emprises.

« C’est un Métro qui va partir d’Anyama jusqu’à Port-Bouët. Il y a une partie Nord et une partie Sud. La partie Nord concerne Anyama-Plateau et la partie Sud Plateau-Port-Bouët. Nous avons libéré toutes les emprises à 95% sur la partie Nord et sur la partie Sud, la libération des emprises est faite à 85% », a révélé M. le ministre Adama Coulibaly.

Notons qu’une fois mis en service, le Métro d’Abidjan pourra transporter jusqu’à plus de 540.000 passagers par jour et permettra la création de 2000 emplois.

SERCOM MEF

RELATED ARTICLES

Le groupe français Bolloré obtient les autorisations requises pour la cession de Bolloré Africa Logistics au Groupe MSC 

Le jeudi 1er décembre 2022, le Groupe Bolloré a annoncé à travers un communiqué de presse que les autorisations réglementaires et des autorités de concurrence qui conditionnent la réalisation de la cession de Bolloré Africa Logistics au Groupe MSC ont été obtenues. D’après le dit communiqué, la réalisation de la cession pourrait intervenir dans les prochaines […]

Read More

Golfe de Guinée – École embarquée sur le PHA Tonnerre

Du 9 au 18 novembre, près d’une vingtaine d’officiers et officiers mariniers gabonais, ivoiriens et togolais ont participé au Stage d’instruction régionale embarquée et numérique (SIREN) à bord du Porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre. Le SIREN a été l’occasion pour les marins africains et français de réaliser des entraînements conjoints couvrant plusieurs domaines, dont la sécurité […]

Read More

Bénin : la Société Béninoise de Manutention Portuaire (SOBEMAP) dissoute fait place à la création d’une nouvelle société de manutention au port de Cotonou

Le conseil des Ministres qui s’est réuni aujourd’hui mercredi 30 novembre 2022, sous la présidence de Monsieur Patrice TALON, Président de la République du Bénin, a prononcé la création d’une nouvelle société de manutention au port de Cotonou. La modernisation actuelle du port de Cotonou conduit à la réorganisation des activités portuaires autour de trois […]

Read More