Libérer le potentiel du Tchad et de la République centrafricaine

(MSC) Les solutions intermodales sont plus importantes que jamais, en particulier pour les pays enclavés comme le Tchad et la République centrafricaine. Des liaisons sûres et fiables avec le port maritime le plus proche sont essentielles. Dans ce cas, il s’agit du port de Douala, au Cameroun.
Notre bureau au Cameroun nous permet de créer ces routes intermodales fondamentales à l’intérieur des terres. Les experts locaux créent les relations et favorisent la croissance dont nous avons besoin. « Nos solutions intermodales s’appuient sur l’expertise locale, et nous travaillons en étroite collaboration avec les partenaires logistiques locaux », explique Kader Lo, directeur général de MSC Cameroun. « Cela nous permet de contribuer au développement du secteur local du transport au profit de l’économie. »

Accompagner l’expansion
Avec près de deux fois la taille de la France, le Tchad est le plus grand pays enclavé d’Afrique. Ses principales exportations sont le pétrole, le coton, le bétail, le sésame et la gomme arabique. La RCA est plus petite et moins peuplée, et ses principales exportations sont le bois, les diamants, le café et le coton.Les deux pays sont en pleine croissance. Selon la Banque mondiale, la population de la RCA a augmenté de 30 % au cours des 20 dernières années, tandis que celle du Tchad a doublé. Le PIB de la RCA est également en hausse. Pour permettre aux deux pays de poursuivre leur croissance économique, des infrastructures de qualité et des liaisons de transport solides sont indispensables. En 2012, la Banque mondiale a approuvé un financement de 125 millions de dollars pour les infrastructures de transport et le commerce régional, axé sur la route entre Bangui en RCA et Douala au Cameroun. Grâce à notre agence au Cameroun, nous sommes bien placés pour nous engager sur ces voies de transport intérieures essentielles qui desservent le Tchad et la RCA.
En combinant le transport maritime et routier, la nouvelle solution intermodale de MSC offre un moyen simple et efficace d’expédier des marchandises vers et depuis ces pays.
MSC a des projets de croissance en Afrique. La société entend contribuer à l’évolution des réseaux de transport maritime et terrestre du continent, en s’appuyant sur les années passées, au cours desquelles un certain nombre de ports africains ont commencé à accueillir des porte-conteneurs de 13-14 000 EVP.

Une relation historique
MSC investit en Afrique depuis 1970. Aujourd’hui, la société possède des bureaux dans plus de 40 pays et emploie 8 000 personnes sur le continent, de la Tunisie à l’Afrique du Sud. Les escales hebdomadaires dans 60 ports africains sont complétées par des équipes d’experts locaux et de solides services terrestres et logistiques, garantissant aux clients des solutions de bout en bout sans faille.

Une solution sans stress
La nouvelle route intermodale a été développée pour aider les entreprises qui recherchent des livraisons sécurisées, de point à point, vers et depuis le Tchad et la RCA via le Cameroun. Les marchandises importées, par exemple, sont acheminées jusqu’au port de Douala via les services maritimes de MSC, avant de rejoindre les services de transport routier direct vers les capitales de N’Djamena et Bangui, ainsi que d’autres sites importants.
Caroline T., spécialiste de l’intermodalité en Afrique, explique que « notre objectif est toujours de fournir un service complet et fiable à nos clients. Douala étant naturellement le port d’entrée pour l’approvisionnement du Tchad et de la RCA, nous savions que nous devions offrir une solution complète pour aider les clients à acheminer des marchandises non seulement vers le port, mais aussi au-delà des frontières. »

Rapidité et souplesse
Les nouvelles solutions intermodales offrent diverses options et desservent différentes villes :
– Douala à N’Djamena (2065km) : 9 jours
– Douala à N’ Douala à Moundou (1500km) : 7 jours
– Douala à Bouar (1018km) : 7 jours
– Douala à Bangui (1400km) : 9 jours

Les investissements locaux portent leurs fruits
MSC est convaincu que l’Afrique a un avenir brillant et prometteur. Engagés à soutenir le développement économique du continent, nous recrutons des experts locaux et investissons dans des infrastructures et des solutions pour faciliter le commerce mondial. Notre nouvelle route intermodale aidera le Tchad et la RCA à simplifier l’accès au marché mondial et à développer davantage les opportunités de croissance.
MSC continuera à créer de nouvelles solutions logistiques pour répondre aux besoins des clients et renforcer les connexions entre l’Afrique et le reste du monde.
source : msc.com

 

RELATED ARTICLES

Le renforcement de la coopération dans le domaine du transport au centre d’entretiens maroco-gabonais

Les moyens de renforcer la coopération entre le Maroc et le Gabon dans les domaines du transport et de la logistique ont été au centre d’entretiens, jeudi 26 janvier 2023 à Rabat, entre le Ministre du Transport et de la Logistique, M. Mohammed ABDELJALIL et son homologue gabonais, M. Brice Constant Paillat. Au cours de […]

Read More

L’ACTIVITÉ DES PORTS DU MAROC AU TITRE DE L’ANNÉE 2022

Les ports marocains ont enregistré une évolution positive du trafic portuaire global qui est passé de 192,1 millions de tonnes en 2021 à 195 millions de tonnes en 2022, soit une hausse de 1,5% : Le trafic domestique a enregistré un volume de 110,1 millions de tonnes (-1,2%) tandis que le transbordement a atteint un […]

Read More

Nigeria : Le Président Muhammadu Buhari met en service le port en eau profonde de Lekki

Le lundi 23 janvier 2023, le Président Muhammadu Buhari a officiellement inauguré le port en eau profonde de Lekki, à Lagos, au Nigéria en présence du Gouverneur Babajide Sanwo-Olu de l’État de Lagos, du Ministre des Transports, Muazu Sambo, de l’ambassadeur de Chine au Nigeria, Ciu Jianchun, de hauts fonctionnaires et des chefs traditionnels, etc. […]

Read More