Madagascar: lancement des travaux de construction de la première autoroute du pays

Antananarivo

AA/Antananarivo/Sandra Rabearisoa

Un mois après la signature de la convention entre l’État malgache et la société égyptienne SAMCRETE le 3 novembre dernier, le coup d’envoi des travaux de construction de la première autoroute de Madagascar a été donné ce samedi 3 décembre dans la commune de Talata – Volonondry, située à 27 km d’Antananarivo, la capitale.

La cérémonie de pose de la première pierre s’est tenue dans cette commune où seront effectués les premiers ouvrages de cette infrastructure et s’étendront sur 260 km jusqu’à Toamasina.

« Madagascar écrit une nouvelle page de son histoire à travers la construction de cette infrastructure », a déclaré le président malgache, Andry Rajoelina, dans son discours tenu à cette occasion.

« L’Afrique du Sud, le Sénégal, le Maroc, l’Égypte ont leurs autoroutes (…) aujourd’hui à notre tour de concrétiser notre vision et d’avoir aussi notre propre autoroute », a-t-il insisté. Cette autoroute permettra de fluidifier la circulation entre la capitale et le grand port.

Selon le président malgache, 1200 véhicules circulent quotidiennement sur la route nationale numéro 2 (RN2) qui relie les deux grandes villes. Parmi ces véhicules, des camions qui transportent des marchandises comme du ciment ou encore des produits de première nécessité qui sont destinés à approvisionner les autres régions de Madagascar.

A cause de ce trafic important, la RN2 est souvent sujette à des travaux de réhabilitation en raison des dégradations qu’elle subies.

« En plus de fluidifier la circulation, cette autoroute permettra de réduire considérablement la durée du trajet Tanà – Toamasina », explique le chef de l’État. Le trajet qui se fait actuellement entre 7 à 8 heures, se fera désormais en deux heures et demi voire moins.

D’autre part, la construction de cette infrastructure implique des réquisitions et des expulsions des personnes ayant des propriétés aux alentours. « Le dédommagement de ces propriétaires débuteront dans un mois », a indiqué le ministre des Travaux publics, Jerry Hatrefindrazana.

La première phase des travaux, qui vont durer 4 ans, s’achèvera en 2023, date de fin du mandat de l’actuel président.

 

RELATED ARTICLES

Le renforcement de la coopération dans le domaine du transport au centre d’entretiens maroco-gabonais

Les moyens de renforcer la coopération entre le Maroc et le Gabon dans les domaines du transport et de la logistique ont été au centre d’entretiens, jeudi 26 janvier 2023 à Rabat, entre le Ministre du Transport et de la Logistique, M. Mohammed ABDELJALIL et son homologue gabonais, M. Brice Constant Paillat. Au cours de […]

Read More

L’ACTIVITÉ DES PORTS DU MAROC AU TITRE DE L’ANNÉE 2022

Les ports marocains ont enregistré une évolution positive du trafic portuaire global qui est passé de 192,1 millions de tonnes en 2021 à 195 millions de tonnes en 2022, soit une hausse de 1,5% : Le trafic domestique a enregistré un volume de 110,1 millions de tonnes (-1,2%) tandis que le transbordement a atteint un […]

Read More

Nigeria : Le Président Muhammadu Buhari met en service le port en eau profonde de Lekki

Le lundi 23 janvier 2023, le Président Muhammadu Buhari a officiellement inauguré le port en eau profonde de Lekki, à Lagos, au Nigéria en présence du Gouverneur Babajide Sanwo-Olu de l’État de Lagos, du Ministre des Transports, Muazu Sambo, de l’ambassadeur de Chine au Nigeria, Ciu Jianchun, de hauts fonctionnaires et des chefs traditionnels, etc. […]

Read More