Cameroun – Transport ferroviaire : le Train Express de Camrail assure et rassure

A l’occasion de son premier anniversaire, les hommes et femmes de médias ont eu droit à un voyage de presse ce 1er juillet 2022. Un point de presse a également été donné à cet effet à Yaoundé, question de faire le bilan annuel des activités.

C’est à 11h30 min que le Train Express ayant à son bord les hommes et femmes de médias, en provenance de Douala, a effectué son arrivée à la gare voyageur de Yaoundé ce vendredi 1er juillet 2022, date de son premier anniversaire. Les passagers ont pu communier avec le confort et le cadre convivial de la locomotive. Environ 5 heures de voyages, d’échanges et d’évasion qui ont plongé les visiteurs au cœur de la culture et des arts culinaires camerounais avec en prime, la vue de merveilleux paysages qui caractérisent les localités traversées par le chemin de fer.

Cela fait un an jour pour jour, le 1er juillet 2021, que Camrail a procédé au lancement officiel du Train Express Douala-Yaoundé-Douala. C’était après l’accident ferroviaire d’Eseka survenu le 21 octobre 2016. Dans un éditorial, le PCA de Camrail, Aboubacar Abbo, porte un regard admiratif à ce jour. « Prendre le relais de l’InterCity cinq ans après n’a pas été de tout repos. C’est grâce à la détermination du Chef de l’Etat, la mobilisation du Gouvernement aux côtés de Camrail et de son actionnaire majoritaire, et aussi au savoir-faire métiers des cheminots Camerounais ».

Statistiques

Le Train Express se démarque de par sa régularité́, son assiduité́ et sa ponctualité. Au cours du point de presse Claude Misse Ntone, Directeur des Relations Institutionnelles est revenu sur le bilan annuel des activités. C’est au total 720 voyages ou dessertes pour plus de 750.000 passagers. « L’on enregistre un taux de remplissage d’environ 40%. Au bout d’un an nous avons fait un chiffre d’affaires d’environ 680 millions Fcfa dont 274 millions Fcfa en Première Classe, et 364 millions en Classe Premium », informe Claude M. Ntone. La Direction générale entant booster la communication pour donner davantage de visibilité au Train.

Sur le plan sécuritaire, les populations sont sensibilisées sur les dangers qu’il y a à côtoyer la voie ferrée et sur les actes de vandalisme. Au niveau de Camrail, il y a un comité chargé de revisiter l’action ferroviaire tous les trois mois. La police spéciale du chemin de fer procède à la vérification des bagages par des scanners et autres détecteurs de métaux. Deux de ses agents au moins sont en poste au ckecking, appuyés par des vigiles qui eux effectuent le travail de fouille de bagages et s’assurent que tout le monde respecte les consignes liées à l’environnement Covid-19.

Perspectives

«Nous comptons améliorer la qualité de l’offre. Nous avons un projet d’acquisition de voitures neuves, et les négociations sont en bonnes voies », a rassuré Claude M. Ntone. La société envisage d’avoir deux trains. Un au départ et l’autre à l’arrivée. La Direction générale de Camrail travaille pour améliorer ces déficits et reste mobilisée pour que tous ces projets soient mis en œuvre.

Francine Atangana / 237online.com

RELATED ARTICLES

Le groupe français Bolloré obtient les autorisations requises pour la cession de Bolloré Africa Logistics au Groupe MSC 

Le jeudi 1er décembre 2022, le Groupe Bolloré a annoncé à travers un communiqué de presse que les autorisations réglementaires et des autorités de concurrence qui conditionnent la réalisation de la cession de Bolloré Africa Logistics au Groupe MSC ont été obtenues. D’après le dit communiqué, la réalisation de la cession pourrait intervenir dans les prochaines […]

Read More

Golfe de Guinée – École embarquée sur le PHA Tonnerre

Du 9 au 18 novembre, près d’une vingtaine d’officiers et officiers mariniers gabonais, ivoiriens et togolais ont participé au Stage d’instruction régionale embarquée et numérique (SIREN) à bord du Porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre. Le SIREN a été l’occasion pour les marins africains et français de réaliser des entraînements conjoints couvrant plusieurs domaines, dont la sécurité […]

Read More

Bénin : la Société Béninoise de Manutention Portuaire (SOBEMAP) dissoute fait place à la création d’une nouvelle société de manutention au port de Cotonou

Le conseil des Ministres qui s’est réuni aujourd’hui mercredi 30 novembre 2022, sous la présidence de Monsieur Patrice TALON, Président de la République du Bénin, a prononcé la création d’une nouvelle société de manutention au port de Cotonou. La modernisation actuelle du port de Cotonou conduit à la réorganisation des activités portuaires autour de trois […]

Read More