Madagascar – L’Etat attend la signature d’un protocole d’accord pour garantir la prévention des exportations illicites des ressources malgaches avant de rouvrir le ciel malgache aux vols en provenance et à destination de l’Afrique du Sud

Antananarivo, 14 Juillet – L’Etat malgache demande des garanties contre les exportations de ses ressources de la part des autorités sud-africaines avant de rouvrir le ciel malgache aux vols en provenance et à destination de l’Afrique du Sud. Le Conseil des ministres de mercredi souligne que « la reprise des liaisons aériennes avec la nation arc-en-ciel attend la signature d’un protocole d’accord qui garantirait la prévention des diverses formes de trafic des richesses de la Grande île ».

⭕ Le compte-rendu du Conseil des ministres ne précise pas le contenu éventuel du protocole d’accord, mais ne manque pas de noter que les autorités malgaches cherchent « tous les moyens légaux et diplomatiques (…) pour rapatrier les 73 kilos d’or exportés illicitement en Afrique du Sud et pour extrader les ressortissants malgaches cités comme prévenus dans ce dossier ». « Les autorités sont intransigeantes quand il s’agit de défendre les richesses du pays », rappelle le communiqué co-signé par la porte-parole du gouvernement et celle du président de la République. Le texte précise par ailleurs que c’est le président de la République qui a mis l’accent sur ces revendications malgaches.

⭕ Début Juillet, le ministre des Affaires étrangères Richard Randriamandrato s’est déjà rendu en Afrique du Sud et a été reçu en audience par le président sud-africain Cyril Ramaphosa. Le compte-rendu de la rencontre avait évoqué la reprise imminente des liaisons aériennes entre Madagascar et l’Afrique du Sud, mais n’a pas insisté sur les questions relatives à l’affaire des 73 kilos d’or interceptées en Afrique du Sud à la fin du mois de Décembre 2020.

⭕Le communiqué du ministère des Affaires étrangères et les notices to airmen (Notam) publiés en Mars puis en Juin avaient évoqué la situation sanitaire comme motif de la suspension et de l’interdiction des vols en provenance et à destination de l’Afrique du Sud. La compagnie Airlink, elle, avait demandé aux autorités malgaches et sud-africaines de régler leurs différends pour que les vols vers Madagascar puissent reprendre. Les professionnels du tourisme de Madagascar avaient déjà aussi sollicité la reprise des liaisons aériennes avec l’Afrique du Sud pour diversifier les tours opérateurs émetteurs et répartir les voyageurs correctement ».

source : https://2424.mg/

RELATED ARTICLES

Le groupe français Bolloré obtient les autorisations requises pour la cession de Bolloré Africa Logistics au Groupe MSC 

Le jeudi 1er décembre 2022, le Groupe Bolloré a annoncé à travers un communiqué de presse que les autorisations réglementaires et des autorités de concurrence qui conditionnent la réalisation de la cession de Bolloré Africa Logistics au Groupe MSC ont été obtenues. D’après le dit communiqué, la réalisation de la cession pourrait intervenir dans les prochaines […]

Read More

Golfe de Guinée – École embarquée sur le PHA Tonnerre

Du 9 au 18 novembre, près d’une vingtaine d’officiers et officiers mariniers gabonais, ivoiriens et togolais ont participé au Stage d’instruction régionale embarquée et numérique (SIREN) à bord du Porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre. Le SIREN a été l’occasion pour les marins africains et français de réaliser des entraînements conjoints couvrant plusieurs domaines, dont la sécurité […]

Read More

Bénin : la Société Béninoise de Manutention Portuaire (SOBEMAP) dissoute fait place à la création d’une nouvelle société de manutention au port de Cotonou

Le conseil des Ministres qui s’est réuni aujourd’hui mercredi 30 novembre 2022, sous la présidence de Monsieur Patrice TALON, Président de la République du Bénin, a prononcé la création d’une nouvelle société de manutention au port de Cotonou. La modernisation actuelle du port de Cotonou conduit à la réorganisation des activités portuaires autour de trois […]

Read More